lundi 2 janvier 2012

L’armistice du 1er janvier

Chers amis lecteurs, chères Vahinés de toujours, je vous souhaite une très belle année 2012 ! 

1er janvier 2012 à Boxhagener Platz

Je suppose que vous avez pris tout plein de résolutions, toutes plus raisonnables et irréalisables les unes que les autres. D’habitude, je n’ai pas de résolution particulière au nouvel an. Je prends des décisions, importantes ou pas, à n’importe quel moment de l’année, et je tente d’agir en fonction dès que cela me semble possible plutôt que le premier janvier. Mais exceptionnellement, pour cette année 2012, ayant reçu une visite quasi inopinée le 31 décembre, et après 4 heures de nettoyage et de rangement en mode panique, j’ai résolu de faire le ménage plus régulièrement chez moi, allez, au moins une fois tous les six quatre trois deux mois. Ah, je parie que ça vous fait une si belle paire de jambes que vous en rivalisez avec Rita Hayworth, hein ? Mon autre résolution de l’année est de vous écrire au moins autant qu’en 2011. J’ai fini l’année sur un très joli score : 120 billets, toujours autant de plaisir à écrire, même si malheureusement le temps me fait parfois défaut.  Merci à vous pour vos 23.000 visites des Chroniques cette année et vos 700 commentaires et des bananes laissés sur ces pages pendant l’année écoulée, pour vos likes de la page Facebook et votre soutien en général. Bien sûr, cela donne envie de continuer sur cette lancée.

L’an dernier, je vous donnais un petit aperçu de l’art inimitable de fêter le Nouvel An à Berlin. Cette année, après deux belles semaines en Martinique, je suis rentré dans la capitale prussienne juste à temps pour pouvoir célébrer ce qui pourrait bien être le tout dernier réveillon de l’humanité (n’est-ce pas hein) avec mes amis berlinois. On a beau être habitué au spectacle, année après année, le niveau sonore et l’incroyable déchaînement des Teutons pendant ces deux petites journées hivernales ne manquent jamais de me surprendre. Pour reprendre les mots d’un ami, pendant toute la journée du 31 décembre, on a par moment l’impression de se retrouver en pleine guérilla urbaine plutôt que d’assister à des scènes de liesse populaire. La tension (et avec elle, le niveau sonore) monte d’heure en heure jusqu’à l’explosion générale qui se produit à minuit. Même lorsque l’on fête le changement d’année entre amis dans le confort d’un appartement sur cour, il est habituel de sortir dans les rues, à minuit, pour admirer le spectacle des feux d’artifice, jusqu’au moment où l’on décide de retourner faire la fête en privé entre soi, loin de tout ce bruit, de cette fumée, de cette odeur âcre de poudre à canon, et bien à l’abri du froid, bien sûr... Au moins, cette année, nous n’avons eu à déplorer aucune chevelure partiellement cramée ni aucune trace d’impact sentant le roussi sur nos manteaux, contrairement à l’an dernier.

Ambiance dans les rues de Friedrichshain autour de minuit :

On dirait une roquette Qassam. Je dis ça je dis rien.
Scène d'émeute à Beyrouth-sur-la-Spree

Les images c’est bien, mais avec le bruit c’est encore mieux. Ou pas.




Dimanche 1er janvier 2012 : aux petites heures du jour, l’ONU impose un cessez-le-feu, et les belligérants avinés (ou plutôt «embièrés») finissent par déposer les armes. Comme d’habitude, après cette nuit infernale, toute la ville a la gueule de bois. Les rares cafés ouverts proposent le petit déjeuner jusqu’à 18 heures. Je vous rappelle qu’ici, à 18 heures, la nuit est tombée depuis deux heures, et ça tombe bien, car comme le dit la chanson bien connue : «le soleil vient de se coucher, c’est l’heure du petit déjeuner, l’ami Ricoré».

Le spectacle des rues après les hostilités est toujours aussi effrayant. La neige étant toujours aux abonnés absents, on se surprend à espérer que les services de nettoyage nous débarrasseront rapidement de ces montagnes de débris, plutôt que de nous laisser mariner au milieu des déchets jusqu’au printemps ! Aux messieurs de la BSR : déblayez au moins les pistes cyclables, vous seriez bien urbains.


À très bientôt pour 119 billets un chouïa plus bavards et mieux rédigés !

11 commentaires:

  1. Je te souhaite une très bonne année 2012!

    RépondreSupprimer
  2. Bonne année à toi !

    Sur le chemin je devais passer pour une extra terrestre à sursauter à chaque pétard, à attendre que les gamins (et moins gamins) balancent leurs trucs, je déteste ça (encore plus depuis une brûlure à la joue suite à un pétard trop près un 14 juillet en France), j'étais chez des amis et un taré parmi nous a carrément sorti le flingue avec ballas à blanc pour tirer du balcon OO, d'ailleurs c'était le seul allemand de la soirée ! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Bonne année!! Génial ce billet je me poile encore, c'est vraiment ça à Berlin en plus!!

    RépondreSupprimer
  4. Merci ! Excellente année 2012 à vous aussi !

    @ Cécile... zut alors, il a fait fort ce mec. Là ça dépasse tout ce que j'ai vu jusqu'ici. Moi on m'a balancé un petit pétard (heureusement qu'il était petit...) juste sous les pieds dans la rue, ça m'a fait flipper. J'ai dû raser les murs par moments mais sinon plus de peur que de mal :-)

    RépondreSupprimer
  5. Bonne année! Et la visite inopinée te remercie avec effusion et sans pétard :)

    RépondreSupprimer
  6. Il parait qu'ils ont revu à la hausse la quantité d'explosif "à petard" légale (pourquoi mais pourquoi)cette année... C'est la première fois aussi que j'ai retrouvé de cartouche de balles en bas de chez moi, ça fait bizarre, même si c'est pour des festivités. il y a des choses qui m'échappent.

    Bonne année quand même!

    RépondreSupprimer
  7. Frohes neues Jahr!

    et bonne continuation... ben oui j'espère pouvoir continuer à lire en cachette ce chouette blog.

    A l'occasion de cette nouvelle année, je voulais donc dire merci pour les chouettes moments passés ici!

    Cess

    RépondreSupprimer
  8. @ Cess - Cool ! Bien sûr que tu peux continuer à lire en cachette, si cela ne tient qu'à moi ! Tu as ma bénédiction ! Très bonne année à toi aussi :-)

    @ chosesetautres - c'est possible ce que tu dis, car certaines détonations étaient vraiment très fortes et moi sur mon balcon j'ai retrouvé des cadavres de feu d'artifice, tu sais ces papiers rouges...

    @ Caroline - mais je t'en prie voyons ! :-)

    RépondreSupprimer
  9. Une très bonne année 2012 à vous!

    Health, prosperity, happiness et toutes bonnes choses... :-)

    Victoria

    RépondreSupprimer

Un petit bonjour ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...